Vivez le voyage aventure avec le blog Adeo

Le quotidien des Nenets en Sibérie

Cette année pour la création de notre brochure, nous sommes allés encore plus loin que d’habitude, pour vous offrir des circuits toujours plus insolites, authentiques et impensables…

Nous sommes allés en Sibérie, cette région située au Nord-Est de l’Asie, entre l’Oural et le Pacifique. De premier abord, cette région n’est pas très accueillante, elle est même hostile à la vie humaine :

  • Le climat y est rude : la nuit polaire dure près de 3 mois avec des températures pouvant descendre jusqu’à – 50°C !

men in guses

  • Les reliefs sont extrêmes : La Sibérie est montagneuse avec des sommets pouvant aller jusqu’à 4000 mètres.
  • Mais elle est aussi recouverte de toundra comme sur la péninsule du Yamal. La toundra est une plaine marécageuse dont le sol est gelé presque en permanence. Sur ces terres, parviennent à pousser difficilement quelques espères végétales comme la mousse ou le lichens.

migration 2

Mais cette hostilité est adoucie par les habitants de ces terres. Ils ont appris, au fil des siècles, à vivre avec ces caractéristiques climatiques et géographiques. Nous sommes allés à la rencontre du peuple des Nenets (ou Nénètses), et nous y avons passé un séjour inoubliable. C’est pourquoi nous vous le proposons dans notre brochure 2017 !

enfants nenets

Pour mieux connaître le peuple des Nenets et vous donner envie de les rencontrer, nous vous proposons quelques anecdotes qui nous ont marquées :

Les Nenets vivent pour les rennes et grâce à eux

Les Nenets pensent qu’ils sont sur terre pour s’occuper des rennes.

Leur vie est tournée autour de leur élevage. Ce n’est pas pour rien que les Nenets sont nomades : ils se déplacent constamment pour trouver des pâturages permettant aux rennes de se nourrir.

Les rennes sont aussi leur moyen de survie : Ils sont leur nourriture, leur moyen de locomotion, leurs peaux servent à la fabrication des tchoums (leur habitat) et des vêtements.

Les nénètses ont un lien particulier avec leur troupeau que l’on ne saurait vous expliquer. Il faut vivre avec eux pour comprendre.

 

rennes nenets

Les Nénètses sont aussi des pêcheurs

A travers l’épaisse glace qui recouvre l’ensemble des points d’eau de la péninsule du Yamal, les Nenets sont capables de pêcher pour enrichir leur régime alimentaire quotidien.

La toundra est accueillante

La toundra s’étend à perte de vue, vous avez l‘impression d’être en haute mer, surtout lorsqu’elle est recouverte de neige. Les différents campements de Nenets que nous avons rencontrés lors de notre séjour deviennent alors des ports d’attaches, où nous sommes heureux d’accoster ! Une fois que vous êtes habitué à marcher dans ces grandes étendues, il devient agréable de s’y « promener », la toundra devient accueillante.

chums 2

Il est interdit de planter quoi que ce soit dans le sol

Les Nenets pensent que planter un piquet dérange les dieux du sol. Cette croyance symbolise parfaitement leur esprit « nomade ». Rien n’est fixé définitivement, tout peut-être démonté et plié en seulement quelques heures pour déplacer le campement. Nous pensons avoir trouvé l’origine de l’expression « leave only your footprints* » !

campement nenets

Les Nenets sont aussi un peuple « rescapé » : leurs terres sont riches en gaz. Elles sont donc exploitées, bien souvent au dépens de leurs traditions. Aller à leur rencontre est aussi un moyen de mieux connaître ce peuple et donc de mieux le protéger…

Partez rencontrer les Nenets de la Peninsule de Yamal avec Adeo !

 

*Ne laissez que vos empreintes de pieds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>