Vivez le voyage aventure avec le blog Adeo

La fête des cerisiers au Japon expliquée par ADEO

C’est l’un des événements les plus importants de l’année au Japon. Si vous avez la chance de vous trouver sur place à ce moment là, voici quelques éléments pour découvrir la fête des cerisiers au Japon en 2015.

Kirschbaum im Frühling

D’où vient la coutume de fêter la floraison des cerisiers ?

A travers la fête des cerisiers, tous les habitants du Japon rendent hommage à la vie, si belle et à la fois si éphémère. Ils célèbrent l’apparition de ces magnifiques fleurs de cerisiers qui ne restent visibles qu’une dizaine de jours par an. A peine éclosent, elles tombent de leur arbre pour venir former un matelas duveteux sur le sol.

Cette coutume est très ancienne. Elle est apparue durant la période Nara (710-784) pendant laquelle on honorait alors les fleurs d’ume (prunier). Ce n’est que plus tard, durant la période Heian, que l’on a commencé à apprécier les sakura (cerisiers), qui ne donnent pourtant pas de cerises !

Leur floraison annonçait le début de la saison du riz, la base de toute l’alimentation des japonais. Les croyants déposaient alors des offrandes au pied des cerisiers à l’attention des dieux se trouvant dans ces arbres afin qu’ils favorisent la récolte. Puis ils participaient à cette offrande en buvant du saké à l’ombre des branches.

Aujourd’hui, la fête des cerisiers, ou Hanami en japonais, marque l’arrivée du printemps que l’on célèbre en famille ou entre amis, autour d’un pique-nique très généreux aussi bien en mets qu’en boisson…

A quelle date fête-t-on Hanami ?

C’est LA question que tous les voyageurs se posent au moment de réserver les billets d’avion pour le Japon. Il existe tout plein de sites Internet qui donnent des prévisions et des statistiques, comme celui de l’Office de tourisme du Japon.

Chaque jour, à partir du mois de janvier, les bulletins météo consacrent une page spéciale pour suivre l’évolution de cette vague florale. Car l’éclosion débute au sud, dans l’archipel d’Okinawa, généralement vers fin mars, puis elle remonte jusqu’au nord, pour terminer aux alentours de fin avril à Hokkaido.

L’idéal est donc de partir au moins 3 semaines à cette période. De cette manière, on est assuré de pouvoir fêter les cerisiers à un endroit du pays.

Comment y participer ?

Woman in Kimono at Blossoming TreeOù que vous vous trouviez au Japon, vous croiserez des cerisiers et vous pourrez célébrer Hanami. Toutefois certains “spots” sont plus courus que d’autres.

Si vous ne craignez pas la foule, vous célèbrerez la fête des cerisiers dans les plus célèbres lieux du Japon: vous vous baladerez dans l’un des nombreux parcs de Tokyo bien sûr (Ueno, Shinjuku par exemple) ou encore dans la préfecture de Nara, au Mont Yoshino, considéré comme LE lieu de contemplation en raison de ses 30 000 cerisiers en fleurs.

Si vous recherchez un peu plus d’intimité, il vous faudra rechercher des parcs plus éloignés des centres-villes ou bien situés dans les temples.

A chacun son Hanami !

5 conseils pour réussir sa fête des cerisiers :

  • Munissez-vous des indispensables : nappe ou bâche, boîtes bento, couverture chaude, etc.桜湯
  • Arrivez tôt, dès les premières lueurs du jour, pour réservez votre emplacement
  • Prévoyez beaucoup à manger et… beaucoup à boire
  • Renseignez vous sur les règles du lieu que vous avez choisi (tous les endroits des parcs ne sont pas ouverts aux pique-niques; certains interdisent les barbecues, les karaokés,etc. )
  • Surveillez votre verre, il paraît que si un pétale de cerisier tombe dedans, c’est un présage de chance pour l’année à venir !

 

Si vous aussi, vous voulez fêter les cerisiers au Japon en 2015, Adeo propose un voyage au Japon avec son circuit de 22 jours au cours duquel vous visiterez de nombreux parcs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>